to the top
 
Swiss TPH

Swiss Public Health Conference 2013
15 - 16 août 2013 • Zurich

Prévenir et soigner les maladies
chroniques: qui fait quoi avec qui?

Co-Organisateurs

Santé publique Suisse : qui sommes-nous ?

Swiss Public Health

publique Suisse, c'est

  • le réseau national des professionnels de la santé publique (600 membres)
  • l'organisation faîtière de santé publique (100 membres collectifs et 5 groupes spécialisés)
  • la plateforme de discussion pour la santé publique : science, formation, pratique et politique

Santé publique Suisse défend, en tant qu'organisation faîtière nationale, les intérêts de la santé publique : elle cherche à renforcer et à développer ce champ. Elle souhaite également optimiser son application sur le terrain. Santé publique Suisse base ses actions sur les recherches scientifiques. Elle s'implique fortement au niveau national, européen et mondial. Santé publique Suisse encourage les échanges interdisciplinaires entre les personnes et les organisations actives dans les domaines de la santé publique : conférences, newsletter, groupes spécialisés et publications.

 

ISPM Zurich

CHUV - IUMSP

L’Institut de médecine sociale et préventive de l’Université de Zurich (ISPMZ) s’occupe de la perspective populationnelle de la santé et de la maladie, qui vient compléter la perspective individuelle de la médecine clinique. L’institut applique une méthode large de santé publique dans l’enseignement, la recherche et les services, et conçoit la santé publique d’une part comme science, et d’autre part comme pratique qui entend améliorer la santé et les soins de santé de la population au moyen de mesures basées sur l’évidence scientifique.

La recherche à l’ISPMZ porte principalement sur l’épidémiologie des maladies infectieuses et chroniques (cancers et maladies cardio-vasculaires), sur le développement et l’application de méthodes statistiques, l’épidémiologie de la santé au travail et la recherche sur les problèmes de santé dans le monde du travail. L’ISPMZ jouit d’une grande expérience dans la tenue de registres cantonaux et nationaux registre du cancer des cantons de Zurich et de Zoug, Institut national pour l’épidémiologie et l’enregistrement du cancer ainsi que le registre des infarctus du myocarde AMIS Plus, qui constituent une plateforme pour la recherche épidémiologique en Suisse.

En outre, l’ISPMZ dispose d’un mandat de prestations de la Direction de la santé. La division «Prévention et promotion de la santé du canton de Zurich» de l’ISPMZ est responsable de la coordination générale ainsi que de l’introduction et du maintien de mesures préventives au niveau cantonal, notamment de la prévention des dépendances et de la promotion de la santé.

L’ISPMZ appartient à la Faculté de médecine de l’Université de Zurich. Son professeur Meinrad Schär fut le premier titulaire d’une chaire de médecine sociale et préventive en Suisse. Depuis 1988, l’institut est dirigé par le professeur Felix Gutzwiller. En été 2013, la direction de l’institut sera transmise au professeur Milo Puhan.